Roforofo Jazz

Fire Eater Ep
Sortie le 15 janvier 2021
Label: Home Office Rds / The Pusher
Le combo parisien Roforofo Jazz est un liveband de 7 musiciens et au micro le MC originaire de Chicago Days (aka RacecaR), avec un goût prononcé pour les mélanges aventureux, mixant hip hop, afrobeat et jazz en un style bien personnel.
Le combo parisien Roforofo Jazz est un liveband de 7 musiciens et au micro le MC originaire de Chicago Days (aka RacecaR), avec un goût prononcé pour les mélanges aventureux, mixant hip hop, afrobeat et jazz en un style bien personnel.

« Quand tu as grandi avec LKJ, Fela et  Gil Scott-Heron, à Paname,… et que tu croises, longtemps après, les Roforofo Jazz, tu te dis que l’esprit de ces grands est LÀ, et que la vie est belle. » Frederique Briard (Marianne)

« Ils développent ensemble un mélange imaginatif et élastique de jazz funk, d’afrobeat et de hip-hop. Ce groupe est un laboratoire autour du jazz qui unifie les différents genres musicaux. » Mathieu Girod (Radio Nova Lyon)

Après plus de quinze ans à entailler l’afrobeat des Freres Smith de ses coups de guitare, Martin Smith a remué sédiments et limons musicaux dans un marécage de radicalité hip hop, de groove funk, de puissance afro, de liberté jazz, avec un goût prononcé pour les mélanges aventureux. Cet EP 5 titres gravé dans la cire a été enregistré en live à Montreuil (France) aux studios La Pêche, en Novembre 2019, quelques semaines à peine après le retour du groupe d’une tournée au Nigéria où il a notamment joué au mythique New Afrika Shrine à l’occasion de la Felabration 2019, invité par la famille de Fela Kuti pour une série de concerts à Lagos.

Les 5 titres inclus le single FIRE EATER, un afro hip hop brut, mixant les rythmes dans l’esprit des mélodies polyrythmiques des musiques afrofunk, tout en alternant entre ambiance jazzy et hymne hip hop brûlant. DUMP IT est un beat mid tempo, sombre, empruntant notamment sa signature rythmique à la soul éthiopienne, saupoudrée d’un flow hip hop tranchant, tandis que les cuivres y apportent un mood jazz par leurs thèmes langoureux.. HELELYOS est une réinterprétation / extrapolation du titre du chanteur iranien Zia, sur laquelle le flow de Days vient imposer une grosse vibe hip hop old school. 2KICK1 est un titre afrobeat implacable, toutefois rompu ici et là par un refrain lancinant et spatial, qui tranche avec la routine rythmique afrobeat traditionnelle qui trace son (auto)route sans détour. Et enfin WHAT WE THINK WE SAW conclu cet EP par une ouverture vers des visions plus psychédéliques et perchées, dans lesquelles le style spoken word d’un Gil Scott-Heron rencontre échos lunaires et flûtes sous reverb massive, dans une ambiance de groove à l’ancienne qui peut rappeler les vieilles sessions analogiques de Mandrill, Cymande ou encore LKJ...
Roforofo. Soit “boueux” en Yoruba. Après plus d’une quinzaine d’années à entailler l’afrobeat des Frères Smith de ses coups de guitare, Martin Smith aka Elvis Martinez a remué sédiments et limons musicaux dans un marécage de radicalité hip hop, de groove funk, de puissance afro, de liberté jazz avec un goût prononcé pour les mélanges aventureux.

Roforofo Jazz n’est boueux que parce qu’il s’agite, pas parce qu’il stagne. Fixés dans la cire ou développés sur scène, les sept musiciens ne connaissent qu’un seul et unique canal d’expression : le live, ce moment d’alchimie entre eux, cette connexion par le groove.

Cette télépathie musicale huilée par les dix ans que les membres auront passé à jouer ensemble. Afro Latin Vintage Orchestra, ©© les freres Smith, Los Tres Puntos, No Water Please, ou encore Sax Machine, chacun de ces groupes cache dans son line-up un ou plusieurs des membres de Roforofo Jazz. Des groupes avec lesquels ils auront affronté les publics massifs et les scènes surchauffées des festivals (Roskilde Festival, Paimpol Festival, Nuits Zebrées Nova, Copacobana Festival, Solidays, Fete de l’Humanité, Notting Hill Carnival, Wassermusik Festival Berlin, et bien d’autres encore...), le trio guitare / basse / batterie de Roforofo Jazz tenant également depuis trois ans les rênes rythmiques du OK Band de Kologbo, la formation d’Oghene Kologbo, side man du mythique Fela.

Fela, le créateur de l’afrobeat. Fela le Black President, dont le batteur Tony Allen, le scientifique de la polyrythmie, est venu un jour s’installer derrière les fûts de Roforofo pour faire le guest ultra-luxueux le temps d’un concert. Fela dont la présence passe comme un fil continu dans les compositions du groupe.

Un fil plus ou moins visible devenu rouge incandescent le jour où Roforofo Jazz est devenu le premier groupe français à consonnance afrobeat à figurer au programme de la Felabration 2019, la grand messe annuelle dédiée au Père Fondateur, tenue chaque année à Lagos. De l’Afrika Shrine au Freedom Park, c’est dans un mélange de pèlerinage et de voyage initiatique que Roforofo Jazz a écumé les salles de la tentaculaire mégalopole Nigériane, des plus explosives aux plus feutrées. Dans l’ambiance chaotique d’une ville surchargée, une connexion directe avec la source, l’apprentissage ultime.

Désormais soudés par cette expérience aux frontières du mystique, c’est  les bidons remplis de grooves inflammables et d’inspirations explosives directement puisés dans ce chaudron d’énergies créatrices que les membres de Roforofo Jazz sont revenus en France. Avec l’intention évidente d’emprunter les routes musicales qui se sont ouvertes à eux.

Sortie EP Fire Eater vinyle 12” (180g) + CD digipack (The Pusher Distribution) + Digital

18 Janvier 2021.
Release party le 16 Janvier 2021 au 360 Music Factory, Paris


TRACKLISTING:















                1. Fire Eater (5’36)




               

               




           

           




       

       




 















                1. Dump It (5’54)




               

               




           

           




       

       




 















                1. Helelyos (4’57)




               

               




           

           




       

       




 















                1. 2Kick1 (6’53)




               

               




           

           




       

       




 















                1. What We Think We Saw (7’15)




               

               




           

           




       

       




 

LINE UP:

Vocals: Days aka Racecar

Guitare: Martin Smith

Batterie: Fabien Sautet

Basse: Gregory Hector

Clavier: Benjamin Peyrot des Gachons

Saxophone baryton / Flute: Laurent Dumont

Trompette: Gael Fajeau