Leo Sidran

Cool School (The Music Of Michael Franks)
Sortie le 27 avril 2018
Label : Bonsaï Music
« Eté 2015, j’écoute l’album « Mucho Leo » de Leo Sidran et tombe sous le charme de “Speak to me in Spanish” qui me rappelle furieusement les chansons de Michael Franks qui furent la bande sonore de mon adolescence parisienne à la fin des années 70. …”

- Leo Sidran [chant et choeurs, batterie, basse, guitares, Wurlitzer, Fender Rhodes, vibraphone]
- Michael Franks [chant #6],
- Clémentine [chant #7],
- Leo Minax [chant on #5],
- Inor Sotolongo [percussions #1, 3, 7, 5, 11],
- Max Darmon [basse #1, 4, 10 & choeurs #2],
- Alexis Cuadrado [basse #11],
- Romain Roussouliere [guitare #2, 3],
- Lage Lund [guitares #6, 11],
- John Ellis [flute, clarinette basse, saxophone #3 ; 4, 5, 6, 7, 8, 9],
- Al Falaschi [saxophone #1],
- Loïc Gayot [saxophone #2],
- Ryan Keberle [trombone # 5, 6, 9],
- Olivier Ker Ourio [harmonica #5],
- Michael Leonhart [trompette et bugle #4, 8, 9, 11],
- Jon Schipper [trompette #1],
- Darren Sterud [trombone #1],
- Ricky Peterson [Hammond #4, 8, 9, 10],
- Bryn Roberts [Fender Rhodes #6, 11],
- Gabe Bridgewater [choeurs #1, 2, 4, 10],
- Joy Dragland [choeurs #7],
- Trixie Waterbed [choeurs on #2],
- Chrystel Wautier [choeurs on #1, 2, 3, 5, 8 & chant #11].
« Eté 2015, j’écoute l’album « Mucho Leo » de Leo Sidran et tombe sous le charme de “Speak to me in Spanish” qui me rappelle furieusement les chansons de Michael Franks qui furent la bande sonore de mon adolescence parisienne à la fin des années 70. Époque insouciante et heureuse au Lycée Carnot à Paris où nous partagions avec mes amis le plaisir, dès que nous avions deux sous, d’aller à la Fnac située alors avenue de Wagram pour acheter une fois par mois « le 33 tours » que nous aurions de cesse d’écouter ensemble jusqu’à la fin de la nuit tout en refaisant le monde. C’est ainsi que les disques de Michael Franks et plus particulièrement “The Art of Tea” ou “Sleeping Gipsy” furent pour nous de magnifiques découvertes d’un tout nouveau smooth jazz teinté de sonorités brésiliennes et américaines. Avec Michael Franks, nous découvrions tout à la fois les univers de Stan Gets, João Gilberto, Antônio Carlos Jobim que ceux de la scène musicale pop-jazz américaine tels que Joe Sample, Larry Carlton, Wilton Felder, David Sanborn, Michael Brecker et tant d’autres. Le mal était fait : nous étions définitivement contaminés par de la bonne musique. Contamination galopante, incurable et qui fut la responsable dans les années qui s’en suivirent d’autres découvertes comme Steely Dan, Bob James, The Crusaders, Al Jarreau, Ben Sidran et tant d’autres… C’est donc un peu grâce à Michael Franks que notre label collabore avec Ben et Leo Sidran depuis bientôt 15 ans. Si la filiation entre Michael Franks et Leo Sidran me parut évidente, tel ne fut pas immédiatement le cas pour Leo qui me confessait ne le connaître que peu. Je proposais donc à Leo de travailler à un hommage à cet article culte et lui faisait parvenir une longue série de chansons qui me paraissaient toutes incontournables et la décision fut rapidement prise de se consacrer à ce nouveau projet. Le choix des titres est le fruit d’un travail commun et qui reflètent bien les deux périodes West & East coast de Michael Franks. C’est ainsi qu’est né “Cool School – [The Music of Michael Franks]”, un album enregistré en France et aux USA et qui est également une rencontre de musiciens exceptionnels des deux continents. Et puisque nous touchions à ce qui me paraissait « sacré », il nous apparut nécessaire que celui qui en était la cause, Michael Franks, puisse valider ce projet. Cette démarche préalable nous permit non seulement d’avoir son aval mais également d’enregistrer avec ce dernier un duo particulièrement émouvant – The Cool School – qui devint donc naturellement le titre de ce nouvel opus de Leo Sidran. Cet album est tout simplement beau, remarquablement produit par Leo Sidran, totalement respectueux de l’œuvre de Michal Franks tout en étant parfaitement actuel et moderne. Je suis fier et heureux d’avoir contribué à sa production et aujourd’hui à sa diffusion et remercie cette foultitude de musiciens extraordinaires d’en avoir permis la naissance. Bonne écoute à tous. »

 Pierre Darmon, Bonsaï Music, Janvier 2018 -

TRACKLISTING

01 Monkey See Monkey Do 04:01
02 Your Secret’s Safe With Me 04:51
03 The Lady Wants To Know 03:44
04 When The Cookie Jar Is Empty 05:09
05 Antonio’s Song (featuring Leo Minax & Olivier Ker Ourio) 04:12
06 The Cool School (featuring Michael Franks) 04:33
07 Lotus Blossom (featuring Clémentine) 04:47
08 Popsicle Toes 05:15
09 Sometimes I Just Forget To Smile 04:19
10 Wrestle A Live Nude Girl 04:44
11 You Were Meant For Me (featuring Chrystel Wautier) 04:14

LEO SIDRAN

Tout comme Adam Cohen, Nancy Sinatra, Jakob Dylan ou Norah Jones, Leo Sidran n’est pas que le fils de père Ben Sidran. Il est aussi un artiste extraordinaire à part entière. Auteur, compositeur et interprète de talent mais également multi-instrumentiste, réalisateur et producteur. Cool School [The Music of Michael Franks] est son cinquième album studio. Son trajet : En 1993, à 15 ans, Leo commence à écrire ses premières chansons pour Steve Miller avec lequel il enregistre quatre titres (album Wide River). Par la suite Leo intègre l’Université du Wisconsin pour y étudier l’espagnol. Il part alors vivre en Espagne. Au cours de cette période Leo multiplie d’importants liens avec des artistes madrilènes comme Jorge Drexler et Ana Laan. En 2004, il coproduit la chanson « Al Oltro Lado Del rio » interprétée par Jorge Drexler pour le film « Carnet de Voyage » et remporte le prix du Academy Award Winning Song. Après cet Oscar, Leo déménage à Brooklyn, réalise diverses productions et se spécialise aussi dans les musiques de film ou publicitaires réalisées pour des clients de renommées internationales. Concomitamment, Leo Sidran crée avec son père Ben le label Nardis pour lequel il produit divers enregistrements en duo avec ce dernier et d’autres albums comme ceux de Clyde Stubblefield (batteur légendaire de James Brown). Il a réalisé aussi les albums de son père Ben Sidran au cours de ces dix dernières années. Comme ingénieur du son, il travaille avec des artistes comme Mark Murphy ou Massive Attack. En 2015, Bonsaï Music publie son album « Mucho Leo » qui marque le début de sa carrière personnelle en Europe. Cet album fait penser à des artistes tels que Leonard Cohen, Randy Newman, Manu Chao mais surtout à Michael Franks par la ressemblance de leurs voix et de compositions comme ”Speak to me in Spanish”. Ce single sera fortement programmé par FIP, Jazz Radio mais surtout TSF avec l’une des plus fortes rotations en été 2025 avant de programmer Leo à sa soirée à l’Olympia : “You, The Night& The Music” en décembre 2015.