Cuarteto Tafi

Semillas
Sortie le 9 février 2018
Label : Inouïes Distribution
“Graines d’Argentine”

Tout commence par la rencontre improbable entre une voix argentine, un bouzouki grec, une guitare flamenca et des percussions afro-latines. Né en France à la croisée de vents contraires, le Cuarteto Tafi a trouvé son point de fuite en Argentine, sur cette terre de la Pachamama riche en styles traditionnels méconnus (chacareras, zambas) qui s’épanouissent à l’ombre de l’auguste tango de Buenos Aires.
"Graines d’Argentine"

Tout commence par la rencontre improbable entre une voix argentine, un bouzouki grec, une guitare flamenca et des percussions afro-latines. Né en France à la croisée de vents contraires, le Cuarteto Tafi a trouvé son point de fuite en Argentine, sur cette terre de la Pachamama riche en styles traditionnels méconnus (chacareras, zambas) qui s’épanouissent à l’ombre de l’auguste tango de Buenos Aires.

Après l’avoir longuement parcouru ce territoire musical, d’abord en explorateurs, puis en virtuoses, nos quatre musiciens ont fini par y planter leurs propres graines (semillas). Il en ressort aujourd’hui une musique affranchie qui n’appartient qu’à eux, fusion de multiples trajectoires entre ici et là-bas, présent et temps jadis. Leurs chansons, où résonne toujours le lointain écho de la pampa, parlent de vies nouvelles, de rencontres furtives avec le passé, de frontières décousues ou encore – et surtout - de l’espoir d’un territoire uni.

Sur scène, les musiciens complices donnent ce qu’ils ont de meilleur, autour d’une Léonor à la voix d’or et de soleil qui sait nous emporter sur ses chemins de traverse, de la mélancolie tendre l’espoir le plus vibrant.

Le Cuarteto Tafi fait souffler sur la musique argentine « un vent frais de créativité, de qualité et d’originalité » ! (Eduardo Makaroff du Gotan Project).

Léonor V.Harispe : Chant : Originaire d’Argentine et bercée depuis sa tendre enfance par la musique des plus grands interprètes du folklore, elle est l’essence du groupe. Atahualpa Yupanqui lui aurait chanté une berceuse étant petite …

Ludovic Deny  : Bouzouki : Guitariste de métal reconverti aux sonorités orientales suite à sa rencontre, sur les terres grecques, avec cet instrument traditionnel du folklore national. Qu’on se le dise, le bouzouki n est pas fait que pour le Rebetiko !

Matthieu Guenez : Guitare : Mordu de jazz manouche et de rumba flamenca, son goût et son talent pour les rythmes ternaires de la chacarera et de la zamba se sont révélés lors de son premier voyage dans le nord andin argentin.

Frédéric Theiler : Percussions : Salsero dans l’âme, après avoir fait ses armes à Cuba il mélange des sonorités afro latines avec la profondeur des rythmes andins. Le cajón, les bongos et les congas battent la mesure des musiques populaires argentines.