À la fin de la colonisation , en 1960 les frontières furent tracées à la règle pour délimiter le Sahara en pays tels que : le Niger, L’Algerie , le Mali , la Libye et le Burkina Faso. L’ensemble étant appelé anciennement le Soudan. Cette action va créer l’independance des nouveaux pays Africains et malheureusement aussi la dislocation du peuple Touareg .

Le campement de Moussa Ag Keyna se trouve écartelé entre trois nouveaux pays. Il devient par force Nigérien. Son enfance est alors celle d’un berger nomade, avec la liberté et les vicissitudes de deux grandes sécheresses qui apportent misère et exil.

Apres l’école coranique qu’il a vite désertée, il s’imprègne de la réalité de l’occupation, des injustices, des représailles et du manque de liberté ainsi que de la non-reconnaissance de son identité touaregue par les ethnies occupantes... (suite dans le rubrique Biographie).