Dans le désordre d’une guitare et d’un saxophone improvisant, une voix de femme, habitée, presque cassée, chante Exu, la divinité gardienne du Candomblé, une des religions Afro-Brésiliennes (présente au Brésil mais également en Uruguay, au Paraguay, en Argentine ou au Venezuela). Le son ‘Afro-punk’ de Metà Metà c’est celui de la chanteuse Juçara Marçal, du saxophoniste Thiago França et du guitariste Kiko Dinucci, un trio de musiciens parmi les plus demandés de Sao Paulo, luttant pour survivre dans l’effervescence sonique et créative de leur ville natale.

Télécharger les fichiers suivants: