Suite au succès de l’album Nightbook et du concert archi-complet qu’il donna à l’Alhambra au mois d’octobre, nous avons décidé de proposer une nouvelle date parisienne prestigieuse à LA CIGALE le 23 mars 2010.

Rappelons nous :

« Ludovico Einaudi publie un nouvel album, ‘Nightbook’, dont les notes lentement égrenées au piano, habillées de légers bruissement électroniques et vivifiées par quelques cordes, évoquent l’univers de la nuit « où les poètes et les amants peuvent entrer en contact avec l’infini »
AFP

« … Si la musique du compositeur italien est aussi répandue, c’est que la mélancolie que dégagent ses gymnopédies est universelle. »
Le Nouvel Observateur / Paris Obs

« Entre classique et futurisme, ses méditations pianistiques font un tabac en Europe… dernier album d’Einaudi, l’élégant et captivant ‘Nightbook’. »
Le Journal du Dimanche

« … Il y a dedans une sorte d’apesanteur en mouvement, de retenue sereine, de générosité à peine effleurée qui mène l’auditeur vers un apaisement jubilatoire…Tantôt en suspens. Tantôt énergique… On se laisse embarquer dans cette quête pétrie d’émotion d’une beauté formelle où l’ancien côtoie le contemporain dans un pas de deux d’une roide « élégance. »
Le Monde Magazine

« Phrases planantes, entrelacs de cordes sur des boucles discrètes… Une architecture sonore légère… Un disque lunaire, inscrit dans une esthétique nocturne et minimaliste. »

« … Ludovico Einaudi est à la croisée des chemins : entre les figures répétitives des compositeurs modernes, le lyrisme des romantiques italiens et l’univers de Radiohead et de certains groupes électro. »
Les Inrockuptibles

Télécharger les fichiers suivants: