“marvellous kora playing” fRoots
“an impressive debut” London Evening Standard
“an album of such delicacy and beauty” ***** Songlines
“a gorgeous synthesis of the old and the new” AllAboutJazz

Bien que ce ne soit pas évident lorsqu’on le rencontre, Dawda Jobarteh prend son héritage griot très au sérieux, et en tant que petit-fils d’Alhaji Bai Konte et fils d’Amadou Bansang Jobarteh, il est l’épicentre de l’aristocratie musicale gambienne. Bai Konte est à l’origine d’une partie du répertoire de kora classique toujours joué aujourd’hui, et il fut l’un des premiers joueurs de kora à partir en tournée aux Etats-Unis en tant qu’artiste solo. Amadou Bansang Jobarteh était le musicien favori du premier président Gambien, Dawda Jawara, à qui Dawda Jobarteh doit son prénom. Mais les musiciens héritiers d’Afrique de l’Ouest n’étant pas vraiment rares, en quoi Dawda se distingue-t-il de ses pairs ?

Télécharger les fichiers suivants: