Setenta. Qu’ils soient débutants ou confirmés, les danseurs de salsa connaissent cette passe qui étourdit un peu plus la cavalière pour la faire succomber définitivement.

SETENTA. Qu’ils soient férus du genre ou auditeurs éclairés, les amateurs du son Nuyorican connaissent ce groupe.

Ce septet parisien fédéré par le chanteur-percussionniste Osman Jr. qui, depuis 2006, rallie sous un seul groove musiques caribéennes et afro-cubaines, le mambo, le boogaloo. Préférant l’originalité à la copie calquée, et même si la vibration moite et brûlante du Spanish Harlem de Joe Bataan (avec qui le groupe a fait la tournée Joe Bataan Meets Setenta ) reste sa fondation principale, SETENTA a toujours préféré emprunter les rues latérales pour y ramener du funk, du hip hop, ou du jazz, plutôt que de rester tranquillement sur la route balisée et éclairée. Basse, batterie, guitare, claviers et tonnerre de percussions, en trois albums, Setenta aura veillé à ne jamais se figer dans le code de chacun des genres.

Pour We Latin Like That, leur quatrième album, c’est dans un sillon plus soul que SETENTA a décidé de faire courir son diamant. Latin soul, évidemment.

Télécharger les fichiers suivants: