Tamer Abu Ghazaleh

Thulth
Sortie le 26 août 2016
Label : Mostakell

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/26/d300564932/htdocs/wordpress/wp-content/themes/accentpress/single-article.php on line 80
Performer aussi talentueux que créatif, activiste artistique, Tamer Abu Ghazaleh se révèle comme le nouveau porte-étendard d’une culture Arabe moderne en pleine effervescence.

Ce chanteur Palestinien, multi-instrumentiste, compositeur et producteur a collaboré ces dernières années sur de nombreux projets musicaux. Après avoir sorti deux albums en 2001 et 2008, il fonde eka3, une plateforme régionale dédiée à la promotion, la production, la distribution et au booking de la nouvelle scène indépendante Arabe.
Performer aussi talentueux que créatif, activiste artistique, Tamer Abu Ghazaleh se révèle comme le nouveau porte-étendard d’une culture Arabe moderne en pleine effervescence.

Ce chanteur Palestinien, multi-instrumentiste, compositeur et producteur a collaboré ces dernières années sur de nombreux projets musicaux. Après avoir sorti deux albums en 2001 et 2008, il fonde eka3, une plateforme régionale dédiée à la promotion, la production, la distribution et au booking de la nouvelle scène indépendante Arabe.

Tamer Abu Ghazaleh est né au Caire en 1986 dans une famille d’exilés Palestiniens. En 1998, Tamer et sa famille parviennent à rentrer à Ramallah, où il débute ses études musicales au National Conservatory of Music (aujourd’hui le Edward Said Conservatory). Il y étudie le oud, le buzuq, la musicologie, la composition, l’orchestration et la performance, sous la supervision du célèbre musicien Palestinien Khaled Jubran.

En 2001 il sort son premier album, Janayen El Ghona (les jardins musicaux), florilège de ses morceaux qu’il a composés entre 5 et 15 ans. Il comprend notamment le titre « Ma Fi Khof » véritable protest song de la première intifada.

Sorti en 2008, son second album Mir’ah a été enregistré avec un groupe de musiciens Palestiniens et Égyptiens. Signifiant « mirroir », les sept titres de l’album, aussi tumultueux qu’hypnotisant, voire frénétiques, ont été écrits pendant une période douloureuse de manifestations, de bombardements et d’invasions des territoires Palestiniens. Composé lors des couvre-feu, cet album exprime les émotions humaines de tous les jours – l’amour, la haine, l’ennui, l’excitation – sentiments exacerbés par la difficulté de la vie en Palestine à cette période.

Depuis 2008, Tamer a participé et à collaboré sur de nombreux projets notamment à travers sa plate-forme créative eka3 (infos). Ce n’est qu’en 2016 qu’il décide d’enregistrer Thulth, (« troisième » en arabe), qu’il imagine comme une véritable compilation de ces dix années d’échanges, de créations et de collaborations tous azimuths.

Tamer Abu Ghazaleh est sans doute l’artiste du monde arabe le plus novateur et le plus avant-gardiste de sa génération. Inclassable, impertinent, puissant sur ses disques comme sur scène, il laisse présager un avenir radieux et musicalement très riche pour la nouvelle scène moyen-orientale.

Line Up :
 Tamer Abu Ghazaleh : Oud, Buzuq, Harmonium, Synth, Electronics, Back Vocals & Vocals
 Shadi El Hosseiny : Piano, Melodica & Rhodes
 Mahmoud Waly : Basse
 Khyam Allami : Batterie
 Khaled Yassine Percussions