Carla Pires, est portugaise. Elle fait partie de cette nouvelle génération de fadista, qui chante un fado nouveau, inspiré de la tradition mais ouvert à des sonorités
plus contemporaines. Elle ouvrira le festival avec sa voix d’alto qui provoque l’émoi et faire rejaillir toute la puissance poétique du fado.

GieDré, à en juger de son dernier Olympia et de ses millions de fans sur le web, c’est encore plus corrosif que les Cicciolina et Rita Mitsouko ! Née sur la Baltique, elle a fait de la langue française son sabre de bataille et d’humour à l’assaut des conformismes et des tartufferies.

Christine Salem, grande prêtresse du Maloya de la Réunion, quelques secondes
sur internet ou sur Youtube vous feront aussitôt comprendre qu’il n’existe pas de mots assez forts pour qualifier la profondeur et de la puissance de ses concerts.

Valérie Louri (Révélation RFI & Prix SACEM) et une des vedettes du Roi Lion nous reviendra avec un nouvel album de son Bélè original et généreux de la Martinique.

Lura, choisie par José Silva pour succéder à Cesaria Evora, dans le rôle de première ambassadrice du Cap Vert et de son Label Lusafrica, avec les mêmes fantastiques musiciens.

Sally Nyollo, Cameroun, Fondatrice de Zap Mama qui a déjà conquis le monde des Festivals de World Music comme les fans de chant choral, terminera la soirée entourée de son formidable orchestre africain qui vous mettra en transe.

Si tous les Montgeronnais et Montgeronnaises, les Essonniens et les Essonniennes soutiennent cette initiative en réservant massivement leurs billets pour se régaler chaque soir de trois vrais concerts pour le prix d’un seul, ce rendez vous d’un nouveau genre deviendra un des festivals français les plus originaux et enthousiasmants, assurant
la notoriété nationale de Montgeron aux côtés d’autres petites villes devenues célébrissimes par leur Festival.

Télécharger les fichiers suivants: