Sorry Bamba (Mali)

Musicien multi-instrumentiste, chanteur, compositeur, arrangeur, chef d’orchestre, voyageur, découvreur de sonorité, nombreuses sont les casquettes de celui qui arpente les scènes du monde depuis plus d’un demi-siècle, poussant la musique malienne hors des sentiers battus.

Dès l’indépendance du Mali en 1960, « le musicien à la mèche blanche » est reconnu pour ses arrangements sur des thèmes peuls, bambaras, songhaïs et dogons, et se place vite comme un avant-gardiste, aux côtés des plus grands.

Pour Dogon Blues, l’enregistrement des rythmiques s’est fait au Mali, avec les musiciens originaux et leurs instruments acoustiques.

Une découverte étonnante au coeur de Paris pour la première fois depuis de nombreuses années !

Toumast (Touaregs)

Il s’agit du titre de ce film, qui leur est consacré, et qui retrace une partie de l’histoire contemporaine des Touaregs ; une histoire fragmentée, faite de souffrances, d’errances, de révoltes et d’injustices, mais aussi de voyages, de réconforts et d’espoir.

Ancien rebelle reconverti à la musique, Moussa Ag Keyna se préoccupe avant tout de faire connaître son peuple, ses traditions, sa culture, son désert, ses espoirs et désespoirs.

Accompagnée de son tindé, percussion touareg, Aminatou Goumar recréé l’ambiance d’un campement nomade. Moussa Ag Keyna, dans cette même démarche utilise la guitare électrique, instrument devenu le support d’une communication internationale. Il chante la paix, la lutte pour les droits, la réconciliation, avec le souci majeur d’une reconnaissance de son peuple.

En écoutant cette musique, vous partagez les émouvants témoignages d’un touareg qui vous entraîne dans la marche du monde.

Télécharger les fichiers suivants: