VUSI MAHLASELA
ERIC MOUQUET, DEEP FOREST “Football Made In Africa”
JOHNNY CLEGG

Musique

samedi 22 mai à 20h
plein tarif 26 € - tarif réduit 20 € - Villette jeunes (- 26 ans) 20 € - abonné 18 € - Carte Villette 17 €

VUSI MAHLASELA

Le guitariste - chanteur Vusi Sidney Mahlasela Ka Zwane est né en 1965 à Pretoria.

Longtemps impliqué dans la lutte contre l’apartheid, Vusi est devenu un des artistes majeurs de la scène musicale sud-africaine. Découvert grâce à son interprétation de la bande son du film "Tutsi" oscarisé en 2006, sa notoriété n’a cessé de croitre. Sa musique hybride est un savoureux mélange de folk, world, blues & soul. Multi-instrumentiste, Vusi Mahlasela est aussi l’auteur d’une poésie engagée qui fait la promesse d’un futur radieux pour son pays.

ERIC MOUQUET, DEEP FOREST "FOOTBALL MADE IN AFRICA", avec la participation de Blick Bassy (cameroun) et Zama Magudulela (afrique du sud)

Impossible de parler de l’Afrique du Sud en 2010 sans évoquer la Coupe du Monde de football. Football Made In Africa est le portrait "grassroot" d’un continent qui vibre et s’enthousiasme autour du football. Une série de courts-métrages qui racontent d’un point de vue original, des histoires instantanées drôles et poétiques et démontre toute la créativité et le dynamisme d’un peuple qui doit faire preuve d’ingéniosité et de débrouillardise pour s’adonner à sa passion : le football…

La musique live qui illustre cette série de petits films est composée par Eric Mouquet, "moitié" de Deep Forest, duo créé en 1992 avec Michel Sanchez. Né en 1960 à Valenciennes et passionné de synthétiseur et de machines, cet amateur de musiques du monde a eu l’un des premiers l’idée de mêler des voix ethniques venues d’Afrique aux rythmes électro. C’est de ce mélange que naît Deep Forest.
En 2008, Eric croise la route du chanteur camerounais Blick Bassy et ils décident aussitôt de travailler ensemble. Très vite un projet commun voit le jour "Deep Africa", suivi d’une série de concerts.
Ils seront accompagnés sur scène par Zama Magudulela, chanteuse née à Durban et connue pour son interprétation du singe Rafiki dans la comédie musicale "Le Roi Lion".

JOHNNY CLEGG

Absent depuis trois ans des scènes parisiennes, Johnny Clegg revient en 2010 avec un nouvel album (à paraitre en mai chez Universal).

Auteur, compositeur, interprète, danseur, universitaire, anthropologue, activiste culturel et militant anti-apartheid, Johnny Clegg demeure une des célébrités les plus connues et les plus attachantes d’Afrique du Sud. Et bien que chacune de ces étiquettes soit pertinente, il n’y en a malheureusement pas une pour résumer le dynamisme débordant de cet être passionné qui est devenu, au fil des ses trente années de carrière, l’incontournable ambassadeur du métissage musical et culturel qu’il a contribué à imposer dans son pays et dans le monde entier.

Qui ne l’a vu sur scène ne peut imaginer l’énergie contagieuse, joyeuse de chacune de ses prestations, car comme il aime à le répéter, il se considère avant tout comme un artiste de scène fait pour communiquer en direct avec son public. C’est, dit-il, la vocation de sa musique et c’est ce contact là, en prise avec les gens, qui lui donne chaque fois l’envie continuer.

Son nouvel album, "The Road is longer" (titre provisoire) sera le 3 mai dans les bacs. A nouveau un mélange raffiné d’épices variées - zoulou bien sûr, et aussi rock, jazz, latino, Maghreb et Afrique - où dominent les guitares, sur des thèmes puisés dans l’actualité récentes (Love in the time of Gaza) ou des sujets plus intimes (I know that Sound - une valse triste), ou encore, avec "Asilazi" le thème récurrent de la solitude de l’individu face au monde et à ses responsabilités dans un hymne hautement "Cleggien" dans la pure tradition d’"Asimbonanga" ou de "The Crossing"

C’est accompagné de ses deux choristes habituels, de quatre musiciens (guitariste, bassiste, batteur et multi-instrumentiste) et d’un danseur zoulou que Johnny Clegg fera son retour sur la scène parisienne.

MAHOTELLA QUEENS
& HUGH MASEKELA

Musique

samedi 29 mai à 20h30
plein tarif 20 € - tarif réduit 15 € - Villette jeunes (- 26 ans) 12 € - abonné 14 € - Carte Villette 10 €

Un plateau exceptionnel qui réunit plusieurs styles de musique.

Figures emblématiques de la résistance anti-apartheid, les Mahotella Queens ont traversé le monde avec leur Mbaquanga et font, depuis près de 45 ans, partie de la légende de la musique sud-africaine urbaine.
C’est avec Simon Malhatini, aujourd’hui disparu, qu’elles inventent dans le début des années 60 le Mbaquanga, mélange détonant de musiques traditionnelles, de Marabi et de rythm and blues. Idoles des communautés noires pendant les années de plomb, leur arrivée sur la scène internationale a fait l’effet d’une bombe.
Bien plus qu’un simple chœur féminin, ces trois femmes d’exception donne à la musique sud-africaine une couleur unique, fortement identitaire et pourtant universelle.

Jazzman légendaire d’Afrique du Sud, Hugh Masekela a vécu trente ans d’exil, enregistré plus de quarante albums et vendu des millions de disques à travers le monde.
À Soweto où il grandit, le jeune Masekela subit la discrimination raciale instaurée par le régime de l’apartheid et fait de la musique une arme de résistance. C’est Trevor Huddleson, prêtre britannique qui vit dans les townships, qui lui offre sa première trompette et l’invite à rejoindre le Huddleson Jazz Band.
Son second instrument lui sera envoyé par Louis Armstrong lui-même. Contraint d’émigrer aux Etats-Unis en 1964, il y connait le succès avec des titres comme "Grazzing in the grass". Dans les années 80, Paul Simon l’embarque dans l’aventure Graceland avec Myriam Makeba et le groupe Ladysmith Black Mambazo.
De retour dans son pays depuis 1990, il continue de représenter la beauté du jazz sud-africain.
C’est avec le très connu "Bring back Nelson Mandela", symbole de la lutte pour la libération du leader de l’ANC, que les artistes termineront cette soirée pour célébrer l’Afrique du Sud à l’unisson.

JUKE BOX LIVE POUR MANDELA

Musique

Dimanche 30 mai à 17h
plein tarif 26 € - tarif réduit 20 € - Villette jeunes (- 26 ans) 20 € - abonné 18 € - Carte Villette 17 €

Juke Box Live pour Mandela est un hommage à Nelson Mandela et à son combat contre l’apartheid. C’est aussi une revue des musiques symboles des années de lutte du mouvement anti- apartheid de 1964 année d’emprisonnement de Mandela à 1990 année de sa libération.

Sur une idée originale de Mamadou Konté (qui nous a malheureusement quittés) et Christophe Meyer, et sous la direction artistique de Cheick Tidiane Seck, claviériste bien connu pour ses productions avec Salif Keita, Hank Jones, Joe Zawinul, Dee Dee Bridgewater…, de nombreux artistes participeront à cet hommage, accompagnés par un big band de douze musiciens français et africains.

Mélangeant les musiques noires et blanches emblématiques des années de lutte du mouvement anti- apartheid et leur propre répertoire, Cheick et ses invités offriront au public un spectacle musical unique et magique, symbole de liberté et de lutte contre le racisme et la ségrégation.

Parmi les artistes : Manu Dibango, Toure Kunda, Amadou & Mariam, Wally Badarou, Thandista, Omar Pene, Mamani Keita, et beaucoup d’autres issus du jazz, du rap, de la chanson française et internationale.

Télécharger les fichiers suivants: