Zao tire “L’aiguille” … Il raccommode les déchirures de son pays meurtri. Il répare le fil de sa carrière de chanteur humoriste international, rompu coup sur coup. D’abord, au Congo, une guerre civile impitoyable manque lui être fatale. Ensuite, la politique française d’immigration lui claque la porte au nez. Qu’a fait Zoba ? Il dit la vérité, avec ses mots, comme Coluche… Et il continue de parler : « Je dis qu’il ne faut pas coudre une bouche qui sent mauvais, une bouche édentée. Je veux dire qu’il ne faut pas cacher les choses essentielles, mais plutôt voir le fond du problème. Un proverbe congolais dit : “La bouche du vieux sent toujours mauvais, mais elle dit toujours de bonnes choses.” »

Télécharger les fichiers suivants: