1. DOCUMENTAIRE. 53’20
RAVI SHANKAR - L’EXTRAORDINAIRE LECON

2. UNE MASTERCLASS. 53’21
PARIS SALLE PLEYEL – 2 SEPT 2008

3. FESTIVAL - 32’52
THE RAVI SHANKAR CENTRE.
Delhi, Février 2009
Avec :
Manjiri Asanare-Kelkar, Inde du Nord, Kayal vocal
Divya Devaguptatu, Inde du Sud, danse Bahratanatyan
Jayaterth Mevundi, Inde du Nord, Khayal vocal
Uma Sharma, Inde du Nord, danse Kathak
Lalgudi G.R.J, Krishnan & Laloudi Vijayalakshmi, musique carnatique

« Namaskar, mes amis ». Le lundi 1er septembre 2008, Ravi Shankar est sur la scène de la Salle Pleyel. Chacun sait qu’il s’agit de son dernier concert en Europe. Le lendemain, il donnera dans la même salle une master class, qui sera sa dernière rencontre avec le public français. Le symbole est fort : le musicien indien le plus célèbre de l’histoire choisit de s’en aller en donnant à la suite un concert et une conférence. La performance et la transmission, la démonstration et l’explication : tout Ravi Shankar est dans cette double démarche.

Le virtuose dont les intuitions géniales laissent pantois les plus grands connaisseurs de la musique hindoustanie et le pédagogue qui, inlassablement, explique aux Occidentaux ce que signifie le mot de raga, le compagnon d’aventures musicales de Yehudi Menuhin et l’initiateur des Beatles… Sa carrière n’est pas seulement exceptionnelle pour sa longévité, elle est aussi l’accomplissement d’une œuvre immense d’instrumentiste, de compositeur, de vulgarisateur, de professeur, d’expérimentateur, de pédagogue. Pour des millions d’humains, Ravi Shankar incarne à lui seul l’immense domaine de la musique classique indienne. Si on n’en connaît qu’un seul nom, c’est le sien – et même en Inde.

Télécharger les fichiers suivants: