Sobriété musicale, omniprésence des rythmiques, interprétation des plus émouvantes… Si le maloya, ce “blues des esclaves” si saisissant, irrigue l’ensemble du nouvel album d’Iza, cette dernière n’en livre pas moins une traduction toute personnelle. Une glorieuse filiation que la chanteuse réunionnaise assume sans peur mais non sans audace. Preuve d’une maturité patiemment acquise.

Télécharger les fichiers suivants: